LES POLES D’EMERGENCE INTEGRES

Ils sont caractérisés par des activités diversifiées relevant du secteur primaire et s’appuyant sur des techniques modernes de production basées sur la maîtrise de l’eau.

Le processus de création de ces pôles a été affiné pour comporter deux phases concomitantes de mise en place des infrastructures et d'organisation des exploitations pour la mise en valeur.

 

              AMENAGEMENT DES POLES

L'aménagement consiste globalement à la mise en place d'un forage équipé, d'un réseau d'irrigation, d'un bâtiment d'exploitation, de pistes d'évacuation et d'une clôture grillagée. Le mode d'irrigation privilégié, pour son efficience, est le goutte-à-goutte auquel se substitue l'aspersion en cas teneur élevé de l'eau en éléments minéraux (fer, calcaire et autres). Le réseau de surface du système d'irrigation est, par ailleurs, autonomisé par blocs de cinq (05) hectares pour optimiser la gestion des apports d'eau.

                  DISPOSITIF DE MISE EN VALEUR DES POLES

Le processus de mise en valeur des pôles commence par la mise en place d'un comité de pilotage qui se charge de la sélection des candidats à l'installation, de la supervision de la mise en œuvre des dispositions contractuelles et de la régulation de l'évolution de la ferme.

Ce comité, présidé par le Sous-préfet de la localité, est constitué du président du conseil rural, des chefs de villages, des organisations professionnelles de la communauté rurale, des projets et programmes qui y interviennent, de Centre d'appui au développement local (CADL) et des services déconcentrés du Ministère de l'Agriculture.

Les candidatures à l'installation sont individuelles et suscitées par voie d'appel d'offre ou par toute autre procédure retenue par le comité de pilotage.

La taille des parcelles attribuées à chaque agriculteur, qui détermine le nombre d'exploitants installés, tient compte de l'exigence de rentabilité dont dépend essentiellement l'attractivité du Plan de Retour Vers l'Agriculture. Il est considéré que les possibilités, offertes par les pôles, d'opérer deux (02) à trois (03) récoltes par an permettent de générer, sur une parcelle allant d'un quart (0,25) à un demi (0,5) hectare, des revenus suffisamment attractifs pour les candidats à l'installation. Une dizaine ou une vingtaine d'agriculteurs est, ainsi, installée et organisé en GIE sur un bloc autonome de cinq (05) hectares.

Les engagements de chaque attributaire de parcelle sont spécifiés par les dispositions statutaires et réglementaires des GIE qui se fédèrent, à l'échelle du pôle, en une Union responsable de la gestion et de la maintenance des infrastructures et de la mise en valeur du pôle. Cette responsabilité de l'Union des GIE est l'objet d'un contrat de concession qui l'engage auprès de l'Agence REVA.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce contrat concession, d'autres outils d'intervention sont utilisés pour optimiser l'exploitation des opportunités d'affaires offertes par les pôles. Il s'agit précisément :

    • d'un comité technique, composé des experts de l'Agence et de spécialistes externes, qui se réunit autour des problématiques de productivité, de rentabilité et de durabilité de la mise en valeur des pôles ;
    • d'une charte d'exploitation qui détermine les modalités de mise en valeur de la ferme, et qui est régulièrement réajusté à la lumière des conclusions du comité technique et des orientations du comité de pilotage.

 

Ainsi  quatre types de Pôles d’Emergence Intégrés peuvent être distingués :

      • Les POLES " EXCELLENCE" sont des exploitations de grandes superficies (100 ha ou plus) dont les productions de qualité et à forte valeur ajoutée sont principalement destinées à l’exportation, (haricot, tomate, melon, algues marines, etc.)
      • Les POLES FERMES VILLAGEOISES " ont une superficie de 50 ha environ. Leurs productions (légumes, céréales locales, oléagineux) sont destinées au marché local et à l’exportation.
      • Les POLES "MIXTES AGRO-PISCICOLES" sont des exploitations orientées vers la production maraîchère associée à la production de poissons destinée au marché local.
      • Les POLES "AGRO-PASTORAL" vont contribuer à assurer la souveraineté alimentaire du Sénégal à moyen et long termes et à réduire, voire mettre fin à la dépendance alimentaire grâce à d’importantes productions de lait et de viande.
      • Les POLES "PETITES EXPLOITATIONS AGRICOLES INDIVIDUELLES" ont une superficie de 1 à 2 ha et vont permettre l’installation des jeunes sortants des écoles de formation.

 

En outre, Le processus  de création et de mise en valeur de Pôles d’Emergence Intégrés a été enrichi de trois autres axes stratégiques majeurs :

1-    la  Valorisation horticole des excédents de débits des forages villageois,
2-  la Systématisation et l’amélioration de la mise en valeur agricole des bassins de rétention et,
3- la Facilitation d'une synergie entre les pôles d’émergence intégrés et les exploitations agricoles familiales  traditionnelles.